La facture électronique devient obligatoire dès 2023. C’est la fin du papier et du PDF simple.

Dans le cadre de la digitalisation des entreprises, entamée en 2020 avec l’obligation de transmettre les factures au format électronique dans le secteur public, la législation s’étend dès 2023 au secteur privé notamment dans le B2B et le B2C. Des données précises doivent être extraites des factures (e-reporting) et transmises à la direction des impôts (DGFiP) via la plate-forme nationale Chorus Pro. Durant cet atelier vous apprendrez davantage: • Comment vont s’articuler ces transmissions de factures électroniques, quel est le schéma global ? • Quelles sont les données de la facture à transmettre à la DGFiP (e-reporting) ? • Quel est le cycle de vie de la facture ? • Quelles sont les entreprises concernées, TOUTES ? • Quid des factures à l’international, ou aux particuliers ? • Quels sont les formats structurés, les protocoles acceptés, l’adressage électronique ou comment assurer l’interopérabilité entre les entreprises ? • Quel est l’échéancier pour la migration des entreprises dont l’aboutissement doit se faire en 2025 au plus tard ? • Quel accompagnement pour les entreprises ? Intervenants : Beckar RABHI, membre fondateur du FNFE-MPE et dirigeant de eBusiness eXpert, société spécialisée dans l’EDI et la facture électronique, membre de GALIA Nadine GARAUD, Directeur B2B chez GALIA, association regroupant les professionnels du secteur Automobile, membre du Conseil d’Administration du FNFE-MPE